• Grégoire Aubert

Marcher sur des vœux en famille


Pour la première fois depuis 5 ans, les fêtes de fin d’année m’auront gratifié d’un Noël en famille et d’un réveillon entre amis. En clair, pas de représentations théâtrales ces soirs là, juste le petit comité des proches.

Jadis, le comédien n’aurait ressenti que frustration et déception, tant ces rendez-vous drainent leur lot de folie, d’accomplissement et de bienveillance. La maturité aidant, ces 2 soirées privées d’applaudissements mais non dénuées de joies et de tendresse furent mises à profit pour renouer. Avec moi-même comme avec des traditions plus anciennes.

Savoir son père vieillissant et ne pouvoir témoigner de son affection lors de ces réunions de famille habituelle ; voir sa fille grandir et ne pas partager avec elle ces instants privilégiés qui tissent les liens inter-générationnels, qui jalonnent notre mémoire individuelle et collective de ces petites cailloux au goût de madeleine…

L’esprit de famille, s’il a encore du sens, ne peut perdurer que si on lustre et magnifie ces soirs de fêtes. Que si on entretient le fil invisible qui nous relie.

Famille recomposée, décomposée. Famille à composer. Le feu qui nous étreint y puise ses origines. Il vise juste. Famille, mille flammes dans le mille.

Sinon, il paraît que le théâtre aussi est une grande famille…

Découvrez la suite sur le blog des EAT Méditerranée, dans mon édito de janvier :

https://eatmediterranee.blogspot.com/

Meilleurs vœux.

Grégoire Aubert

01/01/2019

#Théâtre #Lebilletdhumeur #Aubert

61 vues
  • Facebook - Grey Circle

Prenons contact sur Facebook